Visa pour l’Italie depuis le Maroc : comment l’obtenir


Si vous êtes résidents au Maroc et que vous souhaitez vous rendre en Italie, vous avez besoin d’un visa appelé Visa Schengen. Ce visa est réclamé à tous les citoyens qui ne sont pas ressortissants de l’un des pays de l’Union européenne et dont le Maroc en fait partie. Ainsi, avant de vous décider à fouler le sol italien pour des affaires, des études, du tourisme ou pour le travail, veiller commencer les démarches de demande de visa tôt. Voici les étapes à suivre pour l’obtenir ainsi que les documents que vous devez prévoir.

Où déposer la demande de visa pour l’Italie ?

La demande d’un visa pour l’Italie se fait auprès du centre de visa de l’Italie TLS installé à Casablanca, sise au 42 Boulevard Abdelmoumen, Immeuble de Walili Street, Casablanca, Maroc. Nous rappelons qu’il est important de s’y prendre tôt et de déposer le dossier de demande de visa au moins 3 mois avant la date présumée. Une fois que le dossier sera déposé, le traitement peut prendre maximum 2 mois ou 2 semaines pour les périodes les plus rapides.

Il faut noter que le dépôt des dossiers se fait sur rendez-vous en se connectant à la plateforme de TLScontact via le site internet. Vous pouvez également joindre l’un des centres via la ligne téléphonique disponible 05 30 92 92 50.

Documents à prévoir pour la demande de visa

Le dossier de demande de visa doit être complet si vous ne souhaitez pas avoir un rejet de la demande de visa. Tout demandeur de visa pour l’Italie depuis le Maroc doit avoir une photocopie du passeport (dont la date de validité va au-delà de la période concernée par le voyage en question), une attestation de réservation du billet d’avion aller-retour, un justificatif d’hébergement sur place, une lettre détaillant les raisons du voyage (tourisme, famille, etc.) ainsi qu’une une photo d’identité récente, en couleur (la photo doit être prise sur fond blanc ou gris clair).

Il faut également rajouter les d’hôtels confirmés ou une attestation d’hébergement (y compris les justificatifs de logement) de la personne qui est chargée vous accueillir et vous loger une fois que vous serez arrivé en Italie. Si le demandeur est lui-même locataire ou propriétaire en Italie, il doit rajouter à son dossier les titres de propriété ou son bail de location d’un logement en Italie.

Tous les ressortissants italiens ou tous ceux qui appartiennent à un État membre de l’Union européenne doivent rajouter à leur dossier une pièce d’identité nationale. En ce qui concerne les non-ressortissants, ils doivent rajouter un titre de séjour valide.

Tous les salariés ou les personnes qui se rendent en Italie pour le travail doivent rajouter à leur dossier une attestation de travail ou une copie légalisée récente de leur contrat de travail qui reprend toutes les informations concernant le nom de l’employeur, leur adresse ainsi que leur identité complète. Ils peuvent aussi ramener un document officie signé par ‘employeur qui reprend toutes les informations sur l’employeur. Ce peut être un ordre de mission ou tout autre justificatif légal de travail. Le salarié doit également rajouter à son dossier des copies légalisées des 3 derniers bulletins de salaire, ainsi qu’une preuve de ses ressources financières.

La preuve financière peut être un extrait des comptes bancaires retraçant les 6 derniers mois, un livret d’épargne, l’original d’une attestation de retrait de comptes devise. Enfin tous les demandeurs doivent rajouter à leur dossier une attestation d’assurance voyage ainsi que le formulaire court séjour de demande de visa d’entrée signé et cacheté par le demandeur.

En ce qui concerne les fonctionnaires, ils ont l’obligation de rajouter à leur dossier une copie de la carte CNOPS ainsi que la preuve de propriété d’un bien s’ils sont détenteurs au Maroc. Ils doivent aussi avoir une attestation de fonction qui atteste de leur statut et doivent présenter des justificatifs de leurs revenus. Les retraités de leur côté devront rajouter une attestation de doit à la pension ainsi que la preuve de propriété d’un bien ainsi que les moyens de subsistance.

Les étudiants quant à eux doivent rajouter une attestation d’inscription dans une école en Italie, une assurance santé ainsi qu’une preuve des ressources financières leur permettant de se prendre en charge une fois en Italie (relevé bancaire des parents ou attestation de bourse).

Bon à savoir

Il faut savoir enfin que le visa Schengen est un visa court séjour dont la validité ne dure que pendant 90 jours.

Si vous souhaitez vous rendre en Italie pour une durée supérieure à 90 jours pour le travail ou les études, il est primordial de demander un visa national de type D.