Visa d’entrée au Maroc : démarches administratives


Pour entrer sur le territoire marocain, il faut parfois être détenteur d’un visa d’entrée. En effet, ce ne sont pas les ressortissants de tous les pays étrangers qui ont besoin de visa avant d’arriver au Maroc. Toutefois, les ressortissants ayant besoin de visa peuvent en faire la demande auprès des ambassades ou des consulats marocains dans leurs pays d’origine. Le visa qui sera alors octroyé correspondra au statut du demandeur, selon qu’il étudiant, stagiaire, professionnel ou chercheur. Cet article vous donne les différentes démarches à suivre pour obtenir un visa d’entrée au Maroc.

Constitution du dossier de demande de visa

Pour obtenir un visa, il est impératif que le demandeur dépose un dossier complet, commençant par remplir le formulaire de visa d’entrée. Il faut prendre la précaution de remplir ce formulaire en majuscule afin que tous les écrits soient bien lisibles. De même, le demandeur ne devra pas oublier d’indiquer son lieu de résidence et de signer le formulaire.

À ce formulaire vont s’ajouter un passeport qui sera encore valide pour plus de 3 mois lors de la date d’entrée au Maroc ainsi qu’une copie où se trouvent les informations d’identité du demandeur, l’originale de la carte d’identité et une copie et 2 photos récentes (moins de 3 mois).

Ce dossier constitue le dossier classique qu’il faudra déposer pour toute demande de visa.

Toutefois, si vous recherchez un visa pour effectuer un stage au Maroc, il faut y ajouter une convention de stage signée par un employeur exerçant sur le territoire marocain. Cela signifie qu’il faudrait chercher et trouver au préalable le stage avant d’effectuer la demande de visa et non l’inverse.

Lire aussi :   Visa pour le Royaume-Uni depuis le Maroc : comment l'obtenir

Tous les chercheurs qui souhaitent venir sur le territoire dans le cadre de leurs recherches doivent également présenter lors de la demande de visa une convention d’accueil d’un organisme qui les aura déjà acceptés ici au Maroc. Ils pourront avec ce document appuyer leur demande et faire passer le dossier facilement.

Dans le cas où le demandeur est un étudiant, ce dernier devra rajouter au dossier classique une attestation d’inscription délivrée par un établissement ici au Maroc, une prise en charge d’un proche parent qui est déjà installé sur le territoire marocain et une attestation d’inscription délivrée par l’AMCI (agence Marocaine de Coopération Internationale). Toutefois, dans le cas où l’attestation de l’AMCI vient à manquer, l’attestation d’inscription, ainsi qu’une prise en charge parentale peuvent être mises dans le dossier de demande de visa.

Obtention d’un visa d’affaires

Il est aussi possible de faire une demande de Visa pour un séjour d’affaire sur le territoire marocain. Pour cela, le demandeur va prévoir la liste des documents pour demande classique de Visa. À ce dossier, il ajoutera un ordre de mission de la part du gouvernement dans le cas où il se déplace au Maroc pour une conférence ou un colloque ainsi qu’une lettre de recommandation officielle. Il faut préciser que les autorités marocaines doivent recevoir la recommandation de la chambre professionnelle, si le voyage est pour des marchés privés, d’un des ministères selon que le demandeur se déplace pour des marchés publics ou encore une recommandation d’un organisateur d’évènement si le demandeur du visa se déplace pour participer à une exposition ou une foire.

Lire aussi :   Visa pour l’Espagne depuis le Maroc comment l'obtenir

Obtention d’un visa visiteur

Ce type de visa requiert aussi que l’on prépare la liste des documents classiques précités et qu’on y rajoute une attestation bancaire, une attestation d’assurance ou un document attestant que le voyageur a une couverture médicale qui sera opérationnelle durant son séjour au Maroc. Le demandeur doit également y rajouter une déclaration sur l’honneur qui atteste qu’il n’exercera aucune activité durant son séjour, un engagement de la régularisation de séjour en tant que « visiteur » auprès de la DGSN ainsi qu’un formulaire de demande d’immigration (en cas de séjour prolongé).

Nous rappelons que le prix de la procédure de demande de visa peut varier selon le statut de la personne qui fait la demande. Il est en général de 330dhs.

Bon à savoir

L’étranger qui arrive sur le territoire marocain avec un visa peut rester sur le territoire marocain durant la période de validité de son visa. Il devra quitter le territoire avant l’expiration de ce visa ou demander une prolongation.

De même, les ressortissants de pays étrangers qui n’ont pas besoin de visa pour se rendre sur le territoire marocain peuvent rester au Maroc dans un délai de trois mois. Ils doivent sortir du territoire avant la fin de ce temps pour ne pas être en situation irrégulière.

Les pays ne nécessitant pas de visa pour entrer sur le territoire marocain

Environ 72 pays sont dispensés de visa pour entrer sur le territoire. Si vous êtes un étranger détenteur du passeport de ces pays, vous pouvez entrer sur le territoire marocain sans passer par les services de Visa. Voici la liste des pays dispensés de visa d’entrée au Maroc par ordre alphabétique :

Lire aussi :   L'agence nationale de l'assurance maladie (ANAM) : ce qu'il faut savoir

Algérie, Allemagne, Autriche, Australie, Arabie saoudite, Argentine, Belgique, Bahrein, Brésil, Bulgarie, Cote d’ivoire, Canada, Chine, chili, Chypre, Congo Brazzaville, Corée du Sud, Croatie, le Danemark, Emirates Arabes Unis, Espagne, Andorre, Estonie, Etats Unis d’Amérique, Finlande, France + Monaco, Gabon, Grande Bretagne, Grèce, Guinée (Conakry), Islande, Italie, Irlande, Indonésie, Japon, Hong-Kong, Hongrie, Koweït, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macao , Mali , Malaisie, Malte, Mexique, Niger, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Portugal, Pays-Bas, Philippines, Pérou, Pologne, Porto-Rico, Qatar, Roumanie Macao , Russie, Saint-Marin, Sénégal, Singapour , Suisse, Slovénie, Slovaquie, Suède, Tchéquie (République), Tunisie, Turquie.

Bon à savoir

Les ressortissants provenant de Hong-kong et de la Hongrie peuvent entrer sur le territoire marocain sans visa et peuvent y rester seulement pour 30 jours. Avant que ce délai ne soit expiré, ils devront se mettre en règle face aux autorités administratives ou quitter le territoire. Les autres ressortissants ont plutôt un délai de 90 jours, soit 3 mois.

Les ressortissants du Congo Brazzaville, de la Guinée-Conakry et du Mali peuvent entrer sur le territoire sans visa, mais doivent avoir une autorisation électronique de voyage (AEVM). Toutes les informations concernant la demande de l’AEVM sont disponibles sur le portail officiel Accès Maroc.

Articles similaires