Remplir un chèque bancaire au Maroc : le guide étape par étape


Parmi les nombreux moyens de paiement qui existe, le chèque fait partie des moins courants, mais reste pratique pour certaines opérations bancaires. Il permet par exemple d’éviter de transporter de grosses sommes d’argent ou de prolonger de garantir des paiements en prolongeant les délais de paiement. Toutefois, pour qu’un chèque soit validé par une banque et traité, il faut qu’il soit bien rempli avec toutes les informations obligatoires mentionnées.

Cet article vous fait un point détaillé sur la manière de remplir un chèque afin que celui-ci soit accepté par toutes les banques au Maroc. Nous terminons en vous proposant des conseils de remplissage utiles pour l’émetteur et pour éviter les vols.

Ce qu’il faut savoir avant de remplir le chèque

Les étapes de remplissage du chèque qui sont citées ci-dessous peuvent être suivies de manière inversée. En effet, on peut se permettre de remplir les informations dans un ordre différent, mais il faut veiller à ce que tous les champs du chèque soient remplis. Toutefois, la signature est la seule qui devra être apposée en dernier pour plus de sécurité.

Remplissage du recto du chèque

Le montant : sur la face avant du chèque, on retrouve un espace dédié pour mettre le montant en haut à gauche. Ce montant doit d’abord être écrit en lettres, avec toutes les virgules qu’il faut rajouter. Dans la case qui se situe sur la droite, il faut indiquer le même montant en chiffres. Le conseil à ce niveau est qu’en écrivant, il faut veiller à ne laisser aucun espace entre les mots afin que personne ne puisse y glisser un mot pour modifier le montant à votre insu. Une fois que le montant a été apposé et qu’il reste encore de l’espace avant que la ligne ne soit terminée (ou de l’espace dans la case, il faut tirer un trait jusqu’à la fin de la ligne, ou la fin de la case. Ainsi, vous préciser par cet acte que tous les chiffres qui viendront après ne seront pas de vous.

Lire aussi :   Ouvrir une supérette au Maroc : guide et conseils

NB : sur certains chèques au Maroc, l’emplacement prévu pour écrire le montant commence avec l’intitulé : « Payez contre ce chèque » ……. Et cette section est précédée par un espace en haut à droite dans lequel on doit faire afficher le montant en chiffre.

Le nom du bénéficiaire : le chèque va certainement contenir un espace qui commence par le titre « à l’ordre de ». C’est cette section dans laquelle il faudra écrire le nom de la personne ou de l’institution à qui est destiné le chèque (le nom complet si c’est un individu ou le nom de l’organisme, de l‘établissement ou de l’entreprise concernée). Dans le cas où vous avez affaire à un individu, il est préférable d’indiquer le nom qui figure sur la pièce d’identité que la personne concernée utilisera pour encaisser son chèque auprès de la banque. Dans le cas où l’on a affaire à une institution, mieux vaut demander le nom exact de l’institution ou de l’établissement afin d’éviter toute erreur.

Il faut aussi s’assurer d’écrire le nom en toute clarté, sans rature.

Le lieu et la date de l’émission du chèque : en ce qui concerne le lieu et la date, il s’agit d’indiquer par exemple le nom de la ville dans laquelle le chèque a été émis ainsi que la date exacte d’émission dans la section qui commence par « A…….Le …….. ».

Il faut noter que le chèque peut aussi avoir une date ultérieure à celle à laquelle le chèque a été rempli et signé. Par exemple, vous pouvez remplir un chèque et mettre la date du mois prochain, seulement si le chèque doit être encaissé à cette période. Vous pouvez aussi ne mentionner que la date du jour où vous allez remettre le chèque à la personne concernée. Toutefois, il faut éviter que le chèque ait une date antérieure à la date réelle de sa signature.

Lire aussi :   E-commerce au Maroc : le guide complet de A à Z

Dernière étape du remplissage : la signature du tireur

Celui qui émet le chèque, communément appelé le tireur, est appelé ensuite à signer le chèque à l’endroit dédié. La signature doit être claire et doit correspondre à celle qui a été communiquée lors de l’ouverture du compte. Nous conseillons vivement de détacher le chèque avant de le signer en utilisant un autre document comme support afin de ne pas laisser le relief de la signature sur le chéquier. Vous pourrez ainsi éviter que quelqu’un d’autre n’imite votre signature s’il arrive que votre chèque se perde.

Remplissage du verso du chèque bancaire

A ce niveau, ce n’est que le bénéficiaire du chèque qui devra intervenir seulement au moment où il sera prêt à encaisser son chèque auprès de la banque concernée.

En général, les agents bancaires demandent au bénéficiaire de signer directement le verso du chèque une fois sur place dans la banque. C’est aussi une manière d’être sûr que le chèque est bien destiné à la personne. Il se peut aussi que certaines banques demandent au bénéficiaire d’y rajouter le numéro de compte sur lequel le montant du chèque va être crédité. Cette information se trouve alors sur une application bancaire, ou un chéquier associé au compte ou sur un ancien relevé de compte.

Quelques conseils pratiques pour bien remplir un chèque

Pour vous aider à éviter toute erreur, nous vous avons dressé une liste de conseils qui pourront vous aider à éviter que vos chèques soient rejetés par la banque ou utilisés par des personnes mal intentionnées. Il faut aussi éviter d’utiliser du correcteur sur le chèque au risque que celui-ci soit rejeté par la banque.

Lire aussi :   Ouvrir un café au Maroc : guide et conseils

En premier, il est important de se servir d’un stylo dont l’encre ne peut s’effacer ou couler. Il faut aussi éviter de faire des ratures en remplissant le chèque. Voilà pourquoi il est important de connaitre les informations précises au sujet du montant et du tiré (personne bénéficiaire) avant de remplir le chèque.

Le talon du chèque doit aussi être rempli afin de garder avec vous une trace de l’émission du chèque, que ce soit le numéro du chèque, le bénéficiaire ou le montant exact du chèque. Vous en aurez certainement besoin en cas d’opposition.

Il faut au maximum éviter de signer son chéquier sans l’avoir rempli. Ainsi, en cas de vol ou de perte, personne ne pourra y entrer les informations pour le déposer dans une banque. Il faut savoir que c’est la signature qui rend valable le chèque, peu importe l’écriture qui s’y trouve après. Il y va de même si vous le signez et que vous le remettez à une personne sans y inscrire son nom ou le montant. Le chèque peut revenir à n’importe quelle autre personne qui l’encaissera.

Découvrez également tout ce qu’il faut savoir sur le chèque sans provision.

Articles similaires