Passer sa retraite au Maroc : ce qu’il faut savoir


La période de la retraite est un des moments à préparer avec beaucoup plus de minutie et d’engagement. Ces dernières années, on a assisté à la venue de beaucoup d’étrangers provenant de pays divers pour s’installer définitivement sur le sol marocain à l’âge de la retraite. Mais, ce choix n’est pas anodin puisque le Maroc regorge de plusieurs avantages qui attirent de plus en plus les retraités. Cet article vous fait le point sur les avantages qu’offrent les autorités marocaines en termes de fiscalités et de facilité d’installation. Retrouvez aussi les démarches à suivre pour bien s’installer sur le sol marocain.

Démarches administratives pour s’installer définitivement au Maroc

En tant que français, il est très facile de se déplacer au Maroc sans visa si on prévoit y être sur une durée inférieure à 3 mois. En revanche, les retraités qui veulent s’installer de manière définitive doivent recevoir de la part du commissariat de police une carte d’immatriculation.

Il faut noter que cette carte d’immatriculation se demande une fois que l’on est déjà arrivé au Maroc et non pas lorsque les demandeurs sont encore dans leur pays d’origine. De même, la demande de la carte d’immatriculation doit se faire avant l’expiration du délai de 3 mois, sans quoi l’intéressé entre en irrégularité et peut se voir refouler hors des frontières marocaines.

La carte d’immatriculation se fait par l’intéressé lui-même sur dépôt d’un dossier contenant une copie certifiée du passeport en cours de validité, un justificatif de domicile, des photos d’identité récentes, un extrait du casier judiciaire, ainsi que deux formulaires de demande d’immatriculation délivrée par l’administration. Dans certains cas, il se peut que l’administration réclame un carnet de vaccination à jour ainsi qu’une preuve de ressources financières qui atteste que le concerné pourra se prendre en charge tout seul. À ce dossier devront être ajoutés des frais de timbre d’une valeur fiscale de 100 dirhams.

Lire aussi :   Visa pour la France depuis le Maroc : comment l'obtenir

Une fois le dossier accepté par l’administration, il faut attendre un délai de 3 semaines pour obtenir un récépissé de permis de séjour, puis une carte de séjour qui sera délivrée dans un mois après l’obtention du récépissé. Cette carte de séjour a une durée de validité de 1 an renouvelable.

Bon à savoir

Un étranger qui a déjà effectué 3 ans sur le territoire marocain peut faire une demande de carte de séjour d’une durée de 3 ans ou de 10 ans. Ainsi, il aura à renouveler sa carte de séjour chaque 3 ans ou tous les 10 ans selon la durée qui lui sera accordée.

Il faut aussi savoir que lors du déplacement et de l’installation définitive au Maroc, il est important de veiller au montant des taxes d’importation. Il est possible de réduire ces taxes en emportant le moins de meubles possible.

Avantages à s’installer au Maroc

Le choix du Maroc pour s’installer durant la retraite présente de nombreux avantages. Nous notons en premier les avantages au niveau de la fiscalité. En effet, les retraités ont la possibilité de transférer leur pension de retraite en dirhams non convertibles ou de profiter d’un abattement forfaitaire des impôts de 55% sur le montant annuel brut de la pension. Le plafond de cet abattement forfaitaire est de 168 000 Dirhams, puis l’abattement peut redescendre à 40%.

Le retraité peut aussi choisir de placer sa pension de retraite sur un compte dédié, ce qui lui permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt de 80% sur le montant total des sommes qui seront transférées.

Lire aussi :   Nationalité marocaine : démarches administratives

Un autre avantage est qu’il est possible d’être dispensé du paiement de la taxe d’habitation sur une durée de 3 ans si en tant que retraité on loue un logement sur le territoire marocain.

Bon à savoir

Pour pouvoir bénéficier des avantages fiscaux prévus pour les retraités, le retraité doit vivre sur le territoire marocain durant au moins 183 jours, soit un peu plus de 6 mois au cours de l’année. Le retraité doit aussi avoir son domicile fiscal sur le sol marocain pour en avoir droit.

Avantage social et économique

Un autre avantage non négligeable est la proximité du Maroc avec les pays de l’Europe tels que la France ou l’Espagne. Une fois installé, le retraité peut rapidement retourner dans son pays d’origine en cas d’urgences ou pour voir les autres membres de sa famille. L’avantage de la langue française est aussi un plus quand on s’installe définitivement en période de retraite. En effet, les retraités sont rarement confrontés à la barrière de la langue puisque le français est aussi utilisé comme langue de conversation. De nombreux centres de loisirs et de cultures francophones sont aussi disponibles.

Le coût de la vie au Maroc permet également aux retraités de vivre décemment, qu’ils soient étrangers ou de nationalité marocaine. Que ce soit pour les visites, les sorties en familles ou des sorties d’expédition, le patrimoine culturel du Maroc est riche et accessible au retraité en termes financier.

Assurance maladie pour une bonne retraite

Pour bien vivre sa retraite au Maroc, il faut penser à souscrire à une bonne assurance maladie. Mieux vaut faire le tour des assureurs pour voir ceux qui proposent des couvertures totales des frais médicaux ou un complément d’une couverture responsabilité civile. Certains assureurs vont jusqu’à prévoir une option d’assistance en cas de rapatriement, ce qui permet d’alléger les frais et de faciliter les déplacements.

Lire aussi :   Tout ce que vous devez savoir sur l'OMFAM

Avant de s’installer au Maroc de manière définitive, le retraité doit aussi informer son assureur de son pays d’origine et souscrire à une nouvelle assurance au Maroc. Les retraités de nationalité française peuvent par exemple souscrire à la Caisse des Français de l’Étranger ou une autre compagnie privée française afin de recevoir des remboursements de frais en cas de problèmes de santé.

Pension de retraite au Maroc

Tous les retraités qui sont sur le sol marocain peuvent bénéficier de leur pension de retraite, qu’ils soient étrangers ou autochtones. Toutefois, les retraités étrangers devront s’assurer qu’ils n’ont pas souscrit à une caisse qui les oblige à être dans leur pays d’origine pour percevoir leur pension. Nous recommandons aux retraités étrangers d’indiquer leur nouvelle adresse à leur caisse nationale d’assurance vieillesse, une fois qu’ils sont installés définitivement au Maroc. Ainsi, ils pourront continuer à percevoir leur pension de retraite.

Il est aussi recommandé d’envoyer chaque année un certificat de vie à la compagnie d’assurance vieillesse pour confirmer que l’on est toujours vivant.

Bon à savoir

Les retraités français qui sont installés au Maroc doivent payer leurs impôts sur le revenu dans le pays où se situe leur résidence principale, donc au Maroc et non en France.

Articles similaires