Ouvrir un café au Maroc : guide et conseils


Comme le dit si bien une vieille blague marocaine : « entre un café et un café, se trouve un autre café ». Cette petite phrase fait parler d’elle-même et a tout son sens lorsqu’on arpente les rues au Maroc. Peu importe le quartier où on se trouve, quartier résidentiel ou quartier populaire, aucun café n’est vide. Et, de nouveaux établissements de ce type voient le jour dans chaque nouveau bloc d’immeuble créé. On pourrait dire que c’est un effet de mode, mais, la réalité est que malgré cette concurrence apparente, la rentabilité du café est toujours satisfaisante, pourvu que ce café soit bien situé.

Investir dans l’ouverture d’un café au Maroc est donc une bonne manière de rentabiliser son argent. Mais, comment procéder pour l’ouverture et quels conseils suivre pour être sûr d’avoir un retour sur investissement rapidement ?

Forme juridique et autorisations

Au Maroc, l’ouverture d’un café commence par l’obtention d’une autorisation d’aménagement de la commune urbaine dont dépend le local. La demande d’obtention d’autorisation se fait par écrit adressé au chef de la commune en y ajoutant un contrat de bail du local à utiliser et quelques pièces administratives. Nous recommandons de vous adresser directement au personnel de la commune pour avoir la liste des documents à prévoir. Une fois le dossier de demande déposé, une commission est formée pour faire une visite des locaux, puis une autorisation peut être accordée dans un délai ne dépassant pas 6 mois.

Ensuite vient le moment de l’aménagement, une période où les dépenses doivent être étudiées au préalable par un architecte. Il est préférable de faire appel à des professionnels afin que l’aménagement se fasse conformément au plan prévu par les autorités. En effet, à la fin des travaux d’aménagement, il faudra faire une autre demande d’ouverture qui donnera lieu à des visites et à des contrôles sur place. Ainsi, si l’aménagement n’a pas été bien fait, le propriétaire peut être dans l’obligation de détruire et de reconstruire.

Pour la demande d’ouverture, il faut rajouter au dossier précédent (dossier de demande d’aménagement) les plans approuvés par un architecte ainsi que des images de l’état définitif. Des visites seront aussi organisées pour contrôler la fiabilité de la construction ainsi que pour vérifier le niveau d’hygiène. Une fois que ces deux autorisations sont accordées (aménagement et ouverture), on peut maintenant penser à la forme juridique. Au Maroc, il est recommandé de créer une personne morale à part entière lorsqu’on veut ouvrir un café. Les experts dans le domaine recommandent la SARL, car elle est la forme juridique qui facilite le contrôle fiscal.

Une fois que la décision est prise pour la forme juridique, il convient de suivre la procédure de création de la société en présentant les documents appropriés auprès du Centre Régional d’Investissement (CRI).

Choisir le bon emplacement

Comme pour la plupart des business de services de restauration, pour que votre café soit rentable, il faut qu’il soit bien situé. Non seulement la localisation permettra de ne pas trop dépenser pour la location ou l’achat du local, mais en plus, il sera plus facile de se faire repérer par les potentiels clients. L’histoire a prouvé que pour que votre café soit connu et fréquenté au Maroc, il faut que celui-ci soit sur une grande artère comme un boulevard ou une rue qui est beaucoup fréquentée. Il ne sert à rien d’avoir un café à proximité d’une école primaire, car la plupart des élèves de cet âge ne fréquentent pas les cafés.

Mais, le café peut être situé à proximité de bureaux et d’immeubles d’habitations, dans des aires de repos (sur la route), ou tout autre endroit fréquenté par les habitués de café (professionnels, homme à la retraite, jeunes employés, etc.).

En matière de prix, le coût de location d’un local pour un café dans un quartier populaire ne sera certainement pas le même que si le local est situé dans un quartier Huppé.

Prévoir un aménagement convivial et approprié à la clientèle

Pour faire simple, le standing du café doit convenir au standing de la clientèle à laquelle on s’attend. En faisant appel à un architecte d’intérieur, il faut prévoir une facture élevée, surtout si l’on prévoit des travaux avec des matériaux nobles. Disons que l’aménagement d’un local de 150 m² environ peut facilement couter 1,5 millions de dirhams avec des matériaux de grande qualité. Toujours est-il que pour se démarquer de la concurrence, il est préférable de choisir de bons matériaux et de disposer d’une décoration qui sort du commun.

Le local prévu pour le café doit être assez large pour accueillir l’espace du comptoir, l’espace cuisine, un petit espace stockage, les latrines et bien sûr une place suffisante pour disposer les tables et chaises. Tous les équipements du café doivent aussi être choisis avec soin en fonction de la clientèle et du quartier dans lequel on se trouve. Par exemple, il n’est pas du convenable d’avoir des chaises en plastique dans un café situé en plein cœur d’un centre administratif ou un centre d’affaires, sachant que le café est susceptible d’accueillir des DG d’entreprises. Autant dire que ce décor de plastique les éloignerait du café.

Toutefois, il faut retenir que pour les chaises, les tables, les verres, théières ou encore les réfrigérateurs, tout est question de moyens et de qualités. On peut en trouver pour 1000 dhs l’unité ou pour 100 dhs selon le modèle de tables et de chaises désirées. Il est important de penser également aux éléments décoratifs (meubles de décoration, écrans TV, aquarium, tableaux, etc), car ces petites touchent peuvent apporter un charme supplémentaire au café. On n’oublie pas également les ustensiles de cuisine ainsi que les machines à café ou micro-onde dont le prix peut varier entre 500 (micro-onde) et 7000 dhs (machine à café), ou parfois atteindre les 50 000 dhs (pour la machine à café high-tech).

Nous rappelons également qu’il faut s’attendre à avoir de nouveaux besoins en termes de matériels au fur et à mesure que le café sera fonctionnel. En effet, il faut prévoir entre 2 et 10 millions pour l’équipement complet durant les 3 premières années d’ouvertures.

Bien financer les travaux d’ouvertures du café

Vu l’importance des montants à prévoir pour l’ouverture d’un café, il est plus avantageux de louer un espace déjà aménagé. Ainsi, on peut diminuer les charges liées à l’installation et se focaliser à faire un simple rafraichissement des locaux pour le personnaliser. Le propriétaire pourra aussi mieux investir dans le matériel pour la cuisine, les matières premières et le personnel.