Liquidation ou dissolution d’une SARL au Maroc


Pour plusieurs raisons, certains associés peuvent décider de mettre fin à une entreprise. On parle alors de liquidation ou de dissolution d’entreprise. Toutefois, il est important de faire la différence entre ces deux termes. On parle de liquidation pour indiquer l’ensemble du processus qui entraine la fin de vie d’une société. En revanche, la dissolution n’est que la première étape de ce processus. On a tendance à confondre ces deux notions simplement parce qu’une fois que la dissolution d’une entreprise est entamée, elle va forcément aboutir à la clôture des activités de l’entreprise et la radiation des identifiants fiscaux.

Toutefois, il faut savoir que le processus de liquidation d’une entreprise diffère en fonction de la forme juridique de l’entreprise : SA, SARL ou société participative. Cet article vous fait le point sur le processus de liquidation de la SARL au Maroc.

Processus à suivre pour rendre effectif la liquidation d’une SARL

Dernières déclarations fiscales et sociales

Une fois que la décision de fermeture a été adoptée par les associés il est important de vérifier avant tout que toutes les déclarations fiscales et sociales ont été faites. De même, il faut veiller à payer tous les impôts et les dettes en attentes de régularisation. Une fois que l’on est sûr d’avoir un solde néant, il convient de réclamer un extrait de situation et un extrait de rôle auprès de la perception des impôts. Ces deux documents devront ensuite être présentés à tous les associés lors d’une assemblée générale.

Assemblée générale extraordinaire

L’assemblée générale peut se tenir à n’importe quelle période de l’année. Toutefois, il est préférable d’effectuer la dissolution à la fin d’un exercice complet en fonction des possibilités de l’entreprise.

Lire aussi :   Les voies de recours en procédure pénale au Maroc

L’assemblée générale a pour but principal de décider de la dissolution de la société. De même il faut désigner un liquidateur de la société et le siège de la liquidation, même si celui-ci sera le même que le siège principal de l’entreprise. Le liquidateur a pour principal rôle de s’occuper de toutes les opérations qui concernent la liquidation à savoir l’apurement des passifs, l’établissement des comptes et toutes les opérations qui rendent la liquidation effective.

Le liquidateur peut être une personne externe à la société, qu’elle soit physique ou morale. Toutefois, on peut également choisir à l’unanimité un liquidateur parmi les associés de la SARL. Une fois que l’assemblée est terminée, un PV d’AGE de dissolution est signé et légalisé par tous les associés. Il faut veiller à ce que tous les associés signent le PV, car à défaut, ceux qui n’auront pas signé devront faire des procurations par la suite.

Constitution de dossier de dissolution

Une fois le PV obtenu, il convient de préparer des « certificats de modification du registre de commerce ». Ce sont des fiches sous forme de formulaire à remplir. Il faut prendre soin de mentionner la modification demandée, dans ce cas, il s’agit de la dissolution d’entreprise. Ces certificats doivent être établis en 3 exemplaires.

À ces certificats, on ajoute une copie légalisée des statuts de l’entreprise qui avaient été signés par les associés lors de la création. Il faut également y rajouter une copie simple et la photocopie des pièces d’identité de tous les associés.

Dépôt de dossier

Une fois le dossier constitué, il doit être déposé au niveau du registre du commerce. Il est important pour tous dépôts, que ce soit à la création ou à la liquidation de réclamer un reçu de dépôt légal. Ce reçu porte en général un numéro de dépôt qui permet de suivre le dossier. Il est aussi important de faire une demande auprès du registre de commerce pour récupérer un extrait avec la mention « Radié ». Ainsi, vous pourrez être sûr que l’entreprise ne subira aucune pénalité pour non-radiation dans les délais.

Lire aussi :   Harcèlement moral et relation de travail en droit marocain

Annonces légales

Tout comme lors de la création de la société, toute liquidation doit aussi faire l’objet de publication dans le journal d’annonces légales et au Bulletin officiel. La société en clôture doit entrer en contact avec les annonceurs et verser une quittance de publication. Une fois que la publication est faite, il est aussi important de retirer une copie de cette publication pour la garder dans le dossier de la société.

Taxe professionnelle et organismes sociaux

Il est aussi important lors d’une clôture de veiller à être radié des organismes sociaux. Il ne faut pas oublier que pour que le gérant de la SARL ou les salariés soient couverts par les services sociaux, l’employeur verse une contribution mensuelle appelée « part patronale ». Ainsi, si la radiation du système n’est pas prise en compte, l’entreprise risque d’être taxée de pénalité et de majoration pour retard de paiement de la part patronale.

Il est aussi important d’être radié de la taxe professionnelle en remplissant le formulaire de radiation de la taxe professionnelle. Il faut ensuite saisir le bilan de clôture sur le portail électronique Simpl mis à disposition. Une copie du dossier (le même que celui qui est déposé au registre du commerce) doit être déposée à la subdivision des impôts. Nous précisons qu’il faut attendre d’avoir l’attestation de radiation de la TP pour s’en servir lors de la demande de résiliation d’affiliation au niveau des différents organismes sociaux dont dépend l’entreprise.

Lire aussi :   Coopératives d’habitations au Maroc : ce qu'il faut savoir

Bien réussir la liquidation d’une SARL

Il n’est pas toujours aussi évident pour les non-connaisseurs de suivre tous les détails du processus de radiation. Et, il suffit d’une erreur pour faire face à l’administration fiscale. Aussi est-il important de se faire accompagner par un expert afin d’être sûr de ne rater aucune étape importante.

La société qui est en processus de liquidation peut ne pas avoir assez de fonds pour s’acquitter du passif. Dans ce cas, le liquidateur peut demander des fonds nécessaires ou faire un emprunt. Une fois que ce dernier à terminer toutes les opérations liées à la liquidation, il doit établir un bilan de liquidation qu’il présentera aux associés. Et, il est aussi recommandé de faire le point aux associés tout au long du processus de liquidation afin de les informer.

Si après avoir payé toutes ses dettes la société a un surplus d’actifs, ce qu’on appelle « boni de liquidation », ces sommes doivent être partagées entre les associés à hauteur du pourcentage de participation au capital de la SARL. Mais, en cas de déficit ou « mali de liquidation », les associés doivent également contribuer à hauteur de leur participation pour régler le passif.

Articles similaires