Étudier au Japon pour les marocains : informations, coûts et bourses


Le Japon est une nouvelle destination prisée par les étudiants et chercheurs qui souhaitent continuer les études supérieures. C’est sans doute à cause du niveau de développement et de l‘évolution technologique qu’a connue le pays depuis de nombreuses années déjà. Si vous êtes un Marocain et que vous prévoyez vous installer au Japon pour poursuivre vos études, sachez que celles-ci ne vous couteront pas plus cher que si vous étiez aux États-Unis ou au Royaume-Uni. Nous vous donnons plus d’informations sur le choix des études, les couts à prévoir ainsi que les possibilités de bourses d’études pour les étudiants marocains désireux de s’installer au Japon.

Système éducatif du Japon

Le système éducatif du Japon est un système LMD qui aboutit à la licence, au Master et au doctorat, et ce, dans différents domaines et dans des disciplines variées. Ce système est basé sur un système de notation à 4 échelles à savoir le A (Très bien, 80-100 %), le B (Bon 70-79,99 %), le C (Moyenne réussite à 60-69,99 %) et le F (Échec 0-59,99%).

Pour obtenir une licence au Japon, il faut compter 4 ans et non pas 3 comme dans la plupart des pays francophones. Et, si vous optez pour une formation en médecine, dentisterie, médecine vétérinaire ou pharmacie, il faut attendre 6 ans d’études pour la licence au lieu de 4. L’année scolaire dans la plupart des collèges et universités s’étend d’Avril à Mars de l’année qui suit.

En ce qui concerne le Master, il faut avoir obtenu une licence (de 4 ans) avant d’être éligible à un Master au Japon. Toutefois, la durée du Master est aussi de 2 ans et l’obtention du diplôme se fait si l’étudiant obtient au moins 30 crédits de cours.

Lire aussi :   Étudier en Allemagne pour les marocains : informations, coûts et bourses

Pour postuler pour le doctorat au Japon, il faut avant avoir terminé les études de licence et de maîtrise. Toutefois, certaines universités japonaises permettent à certaines catégories d’étudiants étrangers de postuler pour un doctorat juste après leur licence, sans que ces derniers aient obtenu de master. Mais dans ce cas, le doctorat pourra être obtenu après 5 ans d’études.

Nous rappelons aussi que pour être éligible en tant qu’étudiant marocain, l’étudiant doit avoir terminé au moins 12 ans d’études formelles au Maroc. Nous vous recommandons de prendre plus d’informations sur le site de l’ambassade du Japon au Maroc : ma.emb-japan.go.jp

Il faut aussi préparer pour le dossier des lettres de recommandation, ainsi que tous les relevés de notes du secondaire. En plus, l’étudiant doit apporter une preuve de maîtrise de la langue anglaise telle que TOEFL ou l’IELTS. Il faut aussi prévoir faire une ou deux années d’études de langues japonaises une fois sur le sol japonais. Certains établissements prévoient proposent également aux étudiants marocains des années préuniversitaires pour s’initier à la langue et à la culture japonaise.

Frais de candidatures et frais d’inscriptions

Pour pouvoir bien choisir sa formation, il est préférable pour l’étudiant ou le chercheur de se prendre tôt dans ses démarches afin de voir si le programme (ou la formation) visé est ouvert pour l’année dans laquelle il prévoit s’installer. Ces informations peuvent être trouvées directement sur le site de chaque établissement. Il faut également noter que pour chaque candidature universitaire que vous allez déposer, cette candidature devra être accompagnée de frais de candidature dont le montant varie en fonction du programme et de l’université à qui on s’adresse. Il faut aussi prévoir des frais d’admission et parfois des frais d’inscription en plus. En tout, il faut compter en moyenne 7500 euros (75 000 dhs) et 5000 euros (50 000 dhs) pour frais universitaires annuels.

Lire aussi :   Étudier en Tunisie pour les marocains : informations, coûts et bourses

Si vous prévoyez aussi faire des études en Licence, en pharmacie, en doctorat de médecine ou pour obtenir un Master, vous aurez à payer des frais de candidature un peu plus cher que les autres formations. Cela s’explique par le fait que la période d’études pour ces formations précitées est beaucoup plus longue que les autres programmes. L’étudiant doit également prévoir un montant pour s’acquitter des frais de l’assurance maladie nationale (National Health Insurance (NHI)) afin de réduire les frais médicaux en cas de maladie ou de blessure durant le cursus scolaire.

Nous rappelons que l’inscription à l’assurance se fait après avoir obtenu le visa pour le Japon ainsi que le permis de séjour. L’étudiant peut s’inscrire à l’assurance dans le bureau municipal local le plus proche de son établissement ou de sa ville.

Obtention de bourses japonaises

Pour attirer le plus grand nombre d’étudiants au sein des universités japonaises, le gouvernement japonais a mis sur place une variété de programmes ainsi que l’octroi de bourses d’études. Toujours est-il que la plupart des bourses pour le Japon ne financent pas en totalité les frais de scolarité ni les frais de vie au Japon. Ainsi, même si vous postulez pour l’obtention d’une bourse d’études, il est préférable d’avoir un budget personnel qui pourra vous aider à subvenir au reste de vos besoins.

Pour toute demande de bourse, nous vous recommandons de vous rapprocher du JASSO qui est l’organisation japonaise des services aux étudiants, une organisation qui aide les étudiants dans leur processus de demande de bourse. L’organisation a été mise en place pour gérer toutes les demandes de bourses, de prêts d’études ou de soutien aux étudiants internationaux.

Lire aussi :   Étudier en Pologne pour les marocains : informations, coûts et bourses

Les étudiants marocains peuvent aussi accéder aux universités japonaises sans passer de concours s’ils obtiennent une bourse d’études de coopération, une bourse d’excellence ou une bourse de recherche. Toutes les bourses sont mises en ligne sur le site de l’ambassade du Japon au Maroc. Les étudiants marocains peuvent aussi postuler pour l’obtention de bourses MEXT au Japon. C’est un type de bourse qui permet d’être exonéré des droits d’inscription dans l’établissement d’enseignement supérieur. La bourse permet également une exonération de la cotisation à la sécurité sociale étudiante.

Les bourses dont vous pouvez vous intéresser sont la bourse d’études Monbukagakusho, qui a été mise en place pour honorer les étudiants internationaux à financement privé. Les étudiants peuvent aussi s’intéresser à la bourse japonaise d’aide au développement des ressources humaines, à la bourse d’études supérieures du gouvernement japonais (MEXT), aux bourses fournies par JASSO et au programme de bourses Banque asiatique de développement-Japon.

Il ne faut pas oublier que les conditions d’admissibilité pour chaque bourse dépendent du type de bourse que l’on demande. Pour avoir toutes les conditions d’admissibilité ainsi que les différentes procédures à suivre, il est préférable de visiter directement le portail officiel mis en place pour chacune de ces bourses ou pour chacun des organismes qui s’occupent des demandes de bourses.

Articles similaires