Étudier en France pour les marocains : informations, coûts et bourses


Pour étudier en France, il est préférable d’être soutenu financièrement et de pouvoir avoir toutes les informations concernant les écoles, que l’on soit ressortissant d’un pays de l’UE ou pas. Si vous êtes au Maroc et que vous souhaitez étudier dans une école en France, cet article vous fait le point sur tout ce que vous devez savoir sur le coût des formations ainsi que les moyens d’obtention des bourses.

Les droits d’inscriptions et le coût dans les établissements publics

Pour faciliter l’accès aux étudiants aux études dans les établissements d’enseignement publics, l’État français prend en charge une partie du coût des formations, ce qui permet d’avoir des droits d’inscriptions relativement faibles. Ainsi, le prix des inscriptions varie selon les établissements. Mais pour avoir une idée plus exacte, il faut prévoir environ 10 000 euros (environ 100 000 dhs) pour le coût total d’une année d’études dans un établissement d’enseignement public. Et, l’État prend en charge une grande partie de ce montant.

Les Marocains qui veulent étudier en France doivent suivre obligatoirement le processus de Campus France, à moins qu’ils résident déjà sur le sol français. C’est un service mis sur pieds par l’Institut Français pour accompagner les étudiants marocains dans les différentes candidatures dans les établissements français.

Toute la procédure de Campus se fait en ligne sauf quand vient le moment d’assister à l’entretien pour défendre son projet d’études. La procédure de Campus France coute 1900 dhs hormis les frais bancaires. La procédure permet aussi de choisir l’établissement et la formation visée. Nous rappelons que l’étudiant marocain a la possibilité de choisir différentes formations durant son inscription sur le portail de Campus France. Il convient de prendre toutes les dispositions pour bien choisir les formations, car une fois le dossier validé, il n’est plus possible de faire des modifications via son compte personnel.

Lire aussi :   Étudier au Sénégal pour les marocains : informations, coûts et bourses

Toutefois, il faut noter que certains établissements pratiquent des tarifs différents. Ce sont entre autres les écoles d’ingénieurs sous tutelle des ministères en charge de la défense, de l’économie et de l’agriculture (Mines Paris Tech, les écoles de l’Institut Mines Telecom, ENSTA Paris Tech, ISAE, Polytechnique, AgroParisTech, Montpellier Sup Agro). Le mieux est de vous renseigner directement auprès des écoles.

Certaines écoles d’ingénieurs ont aussi des frais de concours dont il faut s’acquitter pour accéder aux écoles en plus des frais d’inscriptions.

Frais de scolarité dans les établissements privés

Un établissement est dit privé lorsque celui-ci n’a pas été créé par l’État. Si vous visez un établissement privé, il faut savoir que le prix de scolarité est un peu plus élevé. Les frais d’inscriptions peuvent aller de 3000 à 10 000 euros pour certaines écoles de commerce privées. Le mieux est de se renseigner directement auprès de l’établissement privé. Nous recommandons aussi de sélectionner des établissements qui ont été reconnus officiellement par l’État et qui sont capables de délivrer des diplômes internationaux.

Cas spécial des étudiants extra communautaire

On parle d’étudiant extra communautaire pour indiquer les étudiants qui ne sont pas ressortissants de l’un des pays membres de l’UE, membres de l’EEE ou de la Confédération Suisse, Monaco et Andorre. Tous les étudiants qui ont la nationalité marocaine sont donc considérés comme des étudiants extracommunautaires. Ceux-ci doivent payer des droits différenciés sauf s’ils postulent pour un doctorat.

Lire aussi :   Étudier en Allemagne pour les marocains : informations, coûts et bourses

Bon à savoir

Les droits d’inscription différenciés sont des droits d’inscriptions qui ont un montant différent que celui appliqué pour les ressortissants communautaires. Ces droits s’appliquent en général aux étudiants étrangers extra-communautaires.

Si vous êtes un étudiant et que vous venez étudier en France dans le cadre d’une convention de partenariat entre universités, vous ne devez payer aucun droit d’inscription qu’ils soient différenciés ou pas. Toutefois, il faut que la convention de partenariat entre universités prévoie une exonération totale.

De même, les étudiants titulaires d’une bourse du gouvernement français (BGF) n’ont aucun droit d’inscriptions à payer. Enfin, si l’étudiant détient une bourse de son établissement d’accueil qui prévoit une exonération totale des droits d’inscriptions, il n’aura aucuns frais d’inscriptions à payer.

Obtention de bourse pour étudier en France

Pour obtenir une bourse d’études, on peut s’adresser aux Ambassades de France au Maroc.

Il est aussi possible de consulter les offres de bourse via le site de Campus Bourse à cette adresse : campusbourses.campusfrance.org

Le mieux est de faire votre recherche en utilisant un filtre en précisant que vous êtes de nationalité marocaine et en précisant le domaine et le niveau d’études pour trouver les bourses qui correspondent directement à votre profil. Vous pouvez aussi obtenir des bourses de collectivités territoriales. Certains établissements proposent également des bourses afin d’attirer le maximum de meilleurs étudiants. Il faut aussi se renseigner sur le site des différentes écoles afin de voir les offres proposées.

Ministère en charge des affaires étrangères : ce ministère propose différents types de bourses d’études, des bourses de séjour scientifique de haut niveau ou des bourses de stage. On a par exemple la bourse d’excellence Eiffel (prendre contact à l’adresse : candidatures.eiffel@campusfrance.org), les bourses MOPGA (pour les étudiants et chercheurs qui développent des projets en lien avec la lutte contre le réchauffement climatique), les bourses Excellence Major ou encore les Bourses d’études en sciences religieuses ou les bourses proposées dans le cadre de programmes européens tels que Erasmus. Pour avoir plus d’informations, nous vous recommandons de vous rendre sur le site de l’Agence Universitaire de la Francophonie auf.org ou le site de Campus Bourse.

Lire aussi :   Étudier en Pologne pour les marocains : informations, coûts et bourses

Conditions pour accéder aux bourses

Pour postuler aux bourses du ministère en charge de l’enseignement supérieur, l’étudiant doit résider en France depuis au moins deux ans. Il doit aussi avoir domicilié son foyer fiscal. Il est aussi recommandé de prendre contact directement avec les services de relations internationales des organismes ou des écoles pour avoir accès aux différentes bourses disponibles. En effet, chaque année, de nouvelles opportunités de bourse peuvent être mises à la disponibilité des étudiants.

Nous rappelons néanmoins que pour la plupart des bourses d’études accordées sur le sol français, l’étudiant doit être inscrit en formation initiale en France, que ce soit dans un cursus d’enseignement supérieur privé ou public ou dans un organisme qui est habilité à recevoir des étudiants boursiers.

Le montant de la bourse est accordé selon chaque établissement ou ministère, sur étude du dossier de l’étudiant et selon la formation qu’il décide de suivre.

Articles similaires