Emploi public : liste des concours de recrutement


Au Maroc, comme dans tous les pays, le service public offre de nombreuses opportunités d’emplois dans des secteurs variés. Au Maroc, ce service relève principalement de l’ANAPEC qui est l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences, et de la CNSS, la Caisse Nationale de Sécurité Sociale.

Présentation des services publics

De nombreuses conventions ont été signées avec différents organismes, notamment l’organisation internationale du travail (OIT) pour définir les différents rôles du service public ainsi que les possibilités de travail accordées aux populations.

En plus des services publics qui avaient été mis en place depuis les années 1990, le Conseil national pour la Jeunesse et l’Avenir (CNJA) a remarqué que les mécanismes n’étaient pas suffisants pour permettre l’employabilité rapide des jeunes diplômés. C’est ainsi que l’idée d’encourager l’insertion professionnelle est née avec la création de plusieurs centres de formation rattachés à l’OFPPT (l’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail). Aujourd’hui, plusieurs canaux permettent aux jeunes diplômés d’entrer dans la fonction publique par le biais de concours.

Il faut rappeler que tous les organismes qui s’occupent du service public (ANAPEC, CNSS) sont sous la tutelle de l’État. L’ANAPEC est chargée de récolter toutes les offres d’emplois décidées par les pouvoirs publics et d’établir des programmes de promotion de ces emplois. Quant à la CNSS, il a été mis en place pour gérer particulièrement tout ce qui concerne les indemnités de perte d’emploi ou encore les assurances chômage.

Lire aussi :   Bank Al-Maghrib : emploi et recrutement

Ce que vous gagnerez à occuper un poste dans la fonction publique

Si de nos jours, la plupart des professionnels font l’éloge du secteur privé, le secteur public propose également des postes et des expériences enrichissantes. De même, les offres d’emploi sont variées et les candidats qui ont réussi un concours peuvent, lors de leurs prises de fonctions, changer de domaine de prédilection. Il est donc possible d’évoluer vers un poste plus stimulant si l’on n’est plus en phase avec le poste qui nous est proposé. Il est aussi possible de changer totalement de métier au cours du parcours en passant des concours adaptés. On peut ainsi passer du statut d’infirmière au statut de cadre de santé ou conseiller médical par exemple.

On retrouve aussi différentes formations permettant aux employés de la fonction publique de rester à jour face à la digitalisation du monde professionnel. Ces formations peuvent avoir pour but d’enrichir les compétences du salarié à son poste actuel ou de lui donner de plus amples informations sur les métiers connexes au poste qu’il occupe. Être dans le public n’est donc point ennuyeux comme le pensent certains professionnels.

Un autre avantage à être dans le public est le fait que l’emploi est en quelque sorte garanti. En cas de problèmes internes, le salarié va être muté dans un autre service ou dans une autre ville, mais ne perdra pas son poste comme dans le secteur privé. Plus encore, en étant fonctionnaire d’État, il y a plus de chance de pouvoir gérer son emploi du temps et de trouver un bon équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée. C’est un point important pour les femmes ayant des enfants à bas âge, mais aussi pour les hommes d’affaires ou les personnes ayant un âge avancé.

Lire aussi :   Réussir son entretien dans un centre d’appel

Emploi et recrutement

Pour consulter la liste de tous les concours et emplois disponibles au niveau de la fonction publique au Maroc, nous vous invitons à cliquer sur le lien ci-dessous : postulez aux concours de recrutement des services publics.

Articles similaires