Contrôle technique au Maroc : démarches administratives


Le contrôle technique concerne tous les véhicules qui sont motorisés et qui doivent être mis en circulation. Il concerne toutes les parties du véhicule et permet de s’assurer de la qualité de toutes les parties essentielles au bon fonctionnement de l’engin : phares, vitesse, freins, roues, etc. Le contrôle technique permet de confirmer qu’un véhicule est sécure et peut circuler sans créer des accidents pour faute de mauvaise conception. Ce type de contrôle se fait en plusieurs étapes et parfois sur plusieurs jours. Voici les démarches administratives à suivre pour effectuer le contrôle technique au Maroc.

Obligation du contrôle technique

Comme dans la plupart des pays, le contrôle technique est une étape obligatoire pour tous les moyens de transport. Au Maroc particulièrement, il est obligé de faire un contrôle technique lors de l’achat ou la vente d’un véhicule ou lors de mutation de propriétaire.

Contrôle technique à l’achat d’un véhicule

Lorsque vous achetez un véhicule motorisé sur le territoire marocain, assurez-vous que ce véhicule ait passé un contrôle technique entier. Il faut également s’assurer que le contrôle ait été validé par le centre national d’essais et d’homologation pour les véhicules usagés, car sans cette validation, le dossier de changement de titre de propriété ne sera pas complet.

Lire aussi :   Le système de retraite au Maroc : comment en profiter ?

Une fois que le contrôle technique a été réalisé, le nouvel acquéreur du véhicule pourra effectuer les démarches pour les changements de propriétés ainsi que les modifications au niveau de la carte grise. Il est important, lors d’un nouvel achat ou lors d’une cession de biens, de changer au plus vite les informations de la carte grise afin que celle-ci soit au nom du nouveau propriétaire en plus des informations sur le type de moteur, le nombre de places assises ou le poids maximum autorisé.

Contrôle technique lors d’une demande de duplicata

Le contrôle technique du véhicule est aussi exigé lorsqu’on fait la demande d’un duplicata de la carte grise. Le duplicata peut être délivré en cas de perte, de détérioration ou de vol de la carte et le dossier pour demander un duplicata doit se faire impérativement après le contrôle technique du véhicule.

Comment et où passer un contrôle technique ?

Au Maroc, chaque domicile dépend d’un centre de contrôle technique. Ainsi, selon la ville et le secteur d’habitation, le propriétaire du véhicule doit se présenter sur rendez-vous dans les locaux du centre de contrôle qui le concerne pour faire évaluer son véhicule. Différents numéros de téléphone et plateformes virtuelles permettent de prendre rendez-vous et d’éviter les déplacements inutiles. De même, nous recommandons aussi de vous rapprocher d’un garagiste compétent qui évaluera l’état du véhicule avant de le faire passer en contrôle technique. Cela permettra de ne pas avoir à revenir à plusieurs reprises pour un autre contrôle.

Lire aussi :   Tout ce que vous devez savoir sur le RCAR

Quels documents préparer pour le contrôle technique ?

Avant d’emmener son véhicule pour un contrôle, il faut s’assurer d’avoir en sa possession le titre de propriété du véhicule, la facture d’achat, le certificat de dédouanement si vous l’avez acheté de l’étranger, une copie conforme de votre CNIE, un certificat de conformité ainsi qu’une déclaration de perte (dans le cas où le contrôle technique est effectué pour demande d’un duplicata).

Comment savoir si le contrôle technique a été validé ?

Pour savoir si le contrôle technique d’un véhicule a été validé, il faut attendre de recevoir du centre un PV. Ce PV indique toutes les opérations de contrôles qui ont été effectuées sur les véhicules ainsi que la décision finale du centre de contrôle technique. En plus du PV qui permet de faire la demande d’immatriculation, le centre de contrôle va aussi donner un titre de propriété sur lequel figure le numéro exact du véhicule.

Articles similaires