Construire sa maison au Maroc : étapes et prix


Si vous souhaitez construire votre maison au Maroc, vous êtes certainement confronté à mille et une questions au sujet du cout ou des différentes étapes que vous devez suivre pour réaliser votre projet. Par quoi commencer et quelles sont les démarches administratives à suivre ? Quelle somme d’argent faut-il prévoir comme investissement et surtout pendant combien de temps ? Voici tout ce que vous devez savoir pour bien construire sa maison au Maroc.

Supervision du projet de construction, durée et coût

Si vous êtes propriétaire d’une maison en construction, il faut savoir que vous devez impérativement veiller au bon déroulement de toutes les étapes administratives ainsi que la construction en elle-même.

En ce qui concerne la durée, il faut prévoir environ 8 mois pour toutes les démarches administratives et les travaux de construction s’il n’y a pas d’imprévu. En cas d’imprévu, ce délai peut être rallongé selon les cas. Coté coût, il faut prévoir environ 3 000 dhs le m² hors coût du foncier pour la construction d’une villa et 2000 ou 2500 dhs le m² pour les travaux de construction d’une maison marocaine type traditionnel.

Procédure à suivre pour construire sa maison

Étape 1 : obtention et validation des plans de construction

Une fois le propriétaire a acquis le terrain définitivement, il doit avant tout obtenir une autorisation de construction et d’occupation des domaines publics. C’est cette autorisation qui lui donnera le droit de poser sable, briques et pierres. Un propriétaire qui n’a pas en sa possession l’autorisation peut voir ses travaux suspendus. Pour obtenir l’autorisation de construction, il est impératif de faire appel à un géomètre topographe, un architecte ainsi qu’un bureau d’études qui pourra produire les différents plans et attestations nécessaires. Ces plans devront par la suite être validés par l’agence urbaine.

Bon à savoir

Il faut prévoir une enveloppe comprise entre 6000 et 20 000 dhs pour payer le bureau d’études, et entre 10 000 à 30 000 dhs pour l’architecte et celle du géomètre topographe est autour de 14 000 dhs.

Étape 2 : les fondations

Les fondations peuvent être mises une fois que l’on a en possession l’autorisation et tous les plans validés. Que ce soit pour la construction d’une villa ou d’une maison traditionnelle, il faut creuser environ 2 mètres de profondeur. Le prix des fondations va varier selon que le sol est sablonneux, argileux ou rocailleux. Toutefois, il faut prévoir 20 dhs/m² en cas de sol argileux et environ 55 dhs/m² si le sol est rocailleux. Il faut ensuite multiplier ce montant par le nombre de mètres carrés que fera la maison ou la villa qui sera construite. La pose des fondations peut prendre environ 2 à 3 semaines selon la cadence de travail des ouvriers.

Étape 3 : les gros œuvres

Une fois que le sol a fini d’être creusé, il faut mettre en place la structure de la maison en y installant les poutres, les murs, les dalles, les cloisons et tout ce qui doit être mis en place pour tenir la maison. Vous aurez besoin de matériaux tels que le sable, le fer, le ciment, la gravette, les poutrelles, les hourdis, le tout-venant, les agglos, les briques et tous les grands matériaux de construction. Pour être sûr de ne rien rater comme matériel, nous vous recommandons de soumettre votre projet à une société de construction qui pourra vous lister tout ce dont vous avez besoin pour le type de construction que vous souhaitez réaliser. Il faut noter que cette étape de fournitures et de pose peut prendre environ 4 mois.

Il faut rappeler que hormis le cout des matériaux, il faut prévoir aussi le prix de la main-d’œuvre qui varie en fonction du nombre d’étages de la maison et en fonction de la superficie de la maison. Il faut rappeler que le cout de la main-d’œuvre d’une maison traditionnelle est moins élevé que celui d’une villa.

Étape 4 : l’installation de la plomberie et l’électricité

Cette étape est intermédiaire entre l’étape des gros œuvres et celle de la finition. En effet, une fois les travaux terminés, il faut faire appel à un ingénieur de bureau qui interviendra pour donner toutes les directives d’installation en se basant minutieusement sur le plan technique. C’est l’ingénieur de bureau qui indique l’emplacement des itinéraires de plomberie, les fils électriques, les disjoncteurs, interrupteurs, prises internet, ainsi que toutes les gaines de protection. Il est celui qui aide à choisir aussi le matériel de tuyauterie, les diamètres et la longueur de plomberie ainsi que tous les détails au sujet de l’aspect technique et les conduits d’eau en fonction de l’agencement de la maison (villa ou maison traditionnelle).

Étape 5 : les finitions

Il faut noter en premier que le budget de finition d’une construction vaut environ 40% du budget total. Toutefois, la qualité de finition dépend du gout du propriétaire ainsi que de son budget. Que ce soit la peinture intérieure ou extérieure, la pose des faux-plafonds, la couverture de sol en carreau, marbre ou parquet, tout dépendra du gout et du budget du propriétaire.

Il faut prévoir aussi un budget conséquent pour l’équipement sanitaire (lavabo, douche, bidet, salles de bains, baignoire) ainsi qu’un budget pour la ferronnerie des clôtures, du garage, des rampes d’escalier, les balcons, ect.). L’ensemble des dépenses à ce niveau peut atteindre un budget de 100 000 dhs. Il faut noter aussi que le choix de la ferronnerie doit dépendre de l’épaisseur que vous recherchez. Quant à la menuiserie, il faut penser à la première partie concernant l’aluminium ou encore le bois. Pour l’aluminium, il faut prévoir environ 65 000 dhs et pour le bois à utiliser pour les placards, les chambres, le dressing, il faut prévoir au moins 30 000 dhs.

Pour la finition de la cuisine, il faut choisir entre une cuisine clés en main ou acheter toutes les pièces de cuisine pièce par pièce. Dans tous les cas, il faut prévoir environ 80 000 dhs. En ce qui concerne l’électroménager (réfrigérateur, hotte, four), il faut prévoir presque 20 000 dhs.

Si vous construisez une villa, il faut penser à l’installation du jardin en choisissant le gazon, les haies, ainsi que les plantes, que vous souhaitez. Le prix dépendra alors du type de plantes et de gazon que vous souhaitez installer.