Conducteur professionnel au Maroc : démarches administratives


Un conducteur professionnel au Maroc est reconnu par le service régional ou provincial. Ce service est en étroite collaboration avec le Ministère de l’Équipement et des Transports. Au Maroc, ce sont les chauffeurs de taxi et les conducteurs de poids-lourds qui sont reconnus comme conducteurs professionnels. Ils sont détenteurs d’un permis de confiance ou d’une carte professionnelle qui leur permet de circuler et d’exercer leur métier. Un transporteur de marchandises ou un chauffeur de taxi qui ne détient pas cette carte peut être arrêté par la police en cas de contrôle. Cet article vous donne les démarches à suivre pour obtenir une carte professionnelle et pour devenir conducteur professionnel.

Quels sont les préalables pour préparer un dossier de carte professionnelle ?

La demande de carte professionnelle ne peut se faire que si le demandeur est déjà en possession d’un permis de conduire. Selon que vous prévoyez conduire une voiture basse, une remorque ou un car transporteur de personnes, vous devez choisir le permis de conduire qui convient : B, B1, C ou D. Ce n’est que lorsqu’on est en possession du permis de conduire classique qu’on peut préparer un dossier pour la demande de carte professionnelle.

Lire aussi :   Permis de conduire au Maroc : démarches administratives

Où se diriger pour la demande de carte professionnelle ou de permis de confiance ?

Toute personne qui souhaite obtenir une carte professionnelle ou un permis de confiance doit se diriger vers le service régional ou provincial qui est relié au Ministère de l’Équipement des transports.

Quels sont les documents à prévoir pour la demande de carte professionnelle ?

Le dossier demande de la carte professionnelle doit contenir une attestation de formation qui atteste que le demandeur est apte à devenir conducteur professionnel, une copie certifiée du permis de conduire en cours de validité, une copie certifiée de la CIN ou du passeport du demandeur, un extrait de casier judiciaire récent (moins de 3 mois) ainsi que 2 photos d’identité. À ce dossier dot être rajouté un « permis de confiance » pour les demandeurs qui dépose un dossier pour devenir conducteurs de taxis. Ce dernier document s’obtient après une formation qui permet d’avoir le titre de chauffeur de taxi de première ou de deuxième catégorie.

Comment passer la formation pour obtenir le permis de confiance ?

Pour être admis à la formation, il faut savoir conduire, avoir un niveau scolaire minimum, être de nationalité marocaine, être détenteur d’un permis de conduire de catégorie B ou D récent (moins de 5 ans), ne pas être embauché dans la fonction publique et être apte physiquement à tenir un véhicule.

Lire aussi :   Visa pour les Pays-Bas depuis le Maroc : comment l'obtenir

Le dossier à déposer pour recevoir le permis après la formation doit contenir une copie légalisée du permis de conduire, une demande manuscrite, un certificat médical ainsi qu’une consultation ophtalmologique qui attestent de la bonne santé du candidat, 2 enveloppes timbrées avec le nom du demandeur ainsi que 4 photos récentes (moins de 6 mois).

Durant la formation, les apprenants s’exercent à lire un plan sur une carte routière, à accueillir la clientèle et apprennent à trouver les itinéraires les plus adaptés selon la densité du trafic.

Bon à savoir

Tous les demandeurs de permis de confiance doivent également se soumettre à une enquête sur leur conduite qui est réalisée par les services de sureté nationale. Les concernés doivent contacter les services concernés pour la réalisation de l’enquête.

Articles similaires