Calcul du salaire brut en net au Maroc


Qu’est-ce que le salaire Brut ? Quelle est la différence entre brut et net ? Quelle différence y a-t-il entre Brut imposable et Net imposable ? Et, comment passer du salaire Brut au salaire Net ? Voici autant de questions qui sont sujettes à polémique chez plusieurs salariés et chez les nouveaux employeurs. Cet article vous aidera à mettre en évidence la différence entre toutes les notions relatives au salaire. Vous y trouverez aussi le processus de calcul pour passer du Brut au Net même sans utilisation de logiciel de simulation.

Calcul du salaire net en brut

Il s’agit seulement d’une approximation du salaire brut avant impôt. Il faut savoir que l’entreprise paye le salaire brut + d’autres cotisations sociales patronales.

Calcul du salaire brut en net

Il s’agit seulement d’une approximation du salaire net après impôt hors d’autres prélévements sociaux obligatoires ainsi que d’autres déductions permises par la loi.

Différence entre brut imposable et net imposable

Pour savoir comment passer du salaire brut au salaire net, il faut connaitre la différence entre le salaire brut imposable, le salaire brut, le salaire net imposable et le salaire net à payer, c’est-à-dire ce que doit recevoir le salarié sur son compte bancaire. En effet, tous ces éléments entrent en ligne de compte et jouent un rôle déterminant dans le passage du salaire brut au salaire net.

On parle de salaire brut pour indiquer la somme de tout ce qui rentre dans la rémunération du salarié : avantage en nature, prime, indemnité de déplacements, salaire de base, frais de panier, frais de représentation pour les services qui en ont besoin, etc. On retrouve le salaire brut imposable lorsqu’on retire les éléments qui sont exonérés d’impôts tels que les frais de déplacement ou les primes de panier. Il est bon de savoir que certains éléments ne sont pas pris en compte lors de l’imposition. En effet, les éléments tels que les abattements de frais professionnels, les cotisations sociales ou les charges de famille ne sont pas pris en compte dans le salaire net imposable.

On parle de salaire net imposable lorsqu’on retire du salaire brut imposable toutes les parties fiscales et les montants qui doivent être versés pour les cotisations sociales (IR, CIMR, CNSS, AMO, Mutuelle, etc). Tous ces montants vont être déduits à la source et reversés à chaque organisme.

Différence entre le salaire brut et le salaire net

Pour faire la différence le plus simplement possible, il faut savoir que le montant que vous recevez à la fin du mois dans votre compte bancaire n’est pas le même que celui qui a été déboursé par votre employeur. En effet, le salaire de départ, appelé salaire brut a subit différentes déductions afin que vous puissiez recevoir un montant fixe mensuel pour le travail que vous avez effectué dans le mois. En d’autres mots, une fois que le salarié reçoit son salaire net dans son compte bancaire, ce dernier peut s’en servir à sa guise sans penser aux cotisations dans les caisses de sécurité sociale et aux caisses des impôts.

En effet, l’employeur prend la peine de faire une retenue à la source de toutes les parts salariales en ce qui concerne l’IR, la caisse de retraite ou encore la CNSS. Le salaire net inclut généralement les avantages en nature ainsi que les primes. Nous rappelons aussi que le montant des cotisations diffère en fonction du salaire brut.

Processus pour obtenir le salaire net

Pour calculer le salaire net lorsqu’on détient le montant du salaire brut, il faut connaitre le montant de chaque impôt et des cotisations qui s’appliquent à ce salarié. Il faut ensuite appliquer le taux de l’impôt sur le salaire brut imposable, ce qui résultera au salaire net que doit percevoir le salarié. Plusieurs logiciels peuvent aider dans le passage du salaire brut en net. Mais, pour plus de précision sur le détail du calcul, il est possible de passer par des cabinets comptables qui effectueront les différents calculs.

Le calcul peut aussi se faire manuellement si tous les éléments susmentionnés sont connus. Il faut avant tout calculer le salaire net imposable (SNI) en suivant la formule :

SNI = salaire brut imposable – (frais professionnels + cotisations sociales et emprunts).

Une fois le salaire net imposable calculé, on peut désormais rechercher le montant de l’IR qui s’applique à ce salarié. Pour cela, il est primordial de se fier au tableau de barème de l’impôt pour définir le taux d’imposition qui sera appliqué. Pour avoir une idée du barème appliqué au Maroc, vous pouvez vous fier au tableau suivant :

Barème pour le calcul de l’IR

Revenu annuel (dirham)Taux d’impositionMontant à déduire (dhs)
Moins de 30 0000 %
De 30 0001 à 50 00010 %3000
De 50 001 à 60 00020 %8000
De 60 001 à 80 00030 %14 000
De 80 001 à 180 00034 %17 000
Au-delà de 180 00038 %24 400

Une fois que l’IR est calculé, on peut procéder à la détermination finale du salaire net :

Salaire net = Salaire brut imposable – déduction fiscale et couverture sociale – l’IR – montant de charge pour la famille.

Logiciel de simulation du calcul brut en net

Les différents logiciels qui permettent de passer du brut au net sont faciles à intégrer et à utiliser. Pour la plupart de ces logiciels, sinon tous, il faut intégrer le salaire brut imposable, les différentes déductions fiscales ainsi que les prêts si le salarié en détient. Ensuite, le calcul peut se faire automatiquement. Nous recommandons de toujours insérer les informations manuellement ou de revoir les informations qui y sont pour les mettre à jour en cas de besoin.

Calcule du salaire net : obligations de l’employeur

Au Maroc, comme dans la plupart des pays, l‘employeur a la lourde responsabilité d’effectuer toutes les retenues et de les reverser aux différents organismes fiscaux et sociaux. On parle de retenue à la source. Il est aussi dans l’obligation de remettre à ses salariés un bulletin de paie qui détaille toutes les éventuelles répartitions en termes de retenues à la source, que ce soit pour la part patronale ou la part salariale (article 370 du code du travail marocain). La loi prévoit aussi une amende pouvant atteindre 500 dhs pour tout employeur qui ne remet pas en temps et en heure les Bulletins de paie aux salariés.