Le bilan comptable au Maroc : composition, analyse et compréhension


La gestion comptable d’une entreprise englobe de nombreux facteurs qui affectent le bon fonctionnement de l’entreprise. Pour un bon suivi comptable, les entreprises mettent en place des comptes annuels : le bilan comptable, le compte de résultat et l’annexe légale. Le bilan comptable faisant partie de ces comptes annuels permet une analyse complète du patrimoine de l’entreprise.

Définition du bilan comptable au Maroc

Le bilan comptable est par définition un tableau qui représente l’ensemble des actifs et des passifs d’une entreprise. Concrètement, il est l’état du patrimoine de l’entreprise à un moment donné, et est généralement établi à la clôture de l’exercice comptable. Néanmoins, le bilan comptable peut être aussi établi à tout moment dans le but de ressortir les dettes et les créances de l’entreprise.

Le bilan comptable est souvent l’objet de controverse, parfois mal compris ou mal analysé par certains chefs d’entreprise. Dans cet article nous apporterons une lumière sur le bilan comptable, sa composition, son analyse et sa compréhension.

La composition du bilan comptable au Maroc

Le bilan comptable est composé de tous les éléments de l’actif et du passif de l’entreprise. Les éléments de l’actif sont situés dans la colonne de gauche dans le tableau et tous les éléments du passif de l’entreprise sont mis dans la colonne de droite. Ces éléments sont les immobilisations, les créances, les dettes, la trésorerie et les capitaux propres.

L’actif du bilan comptable au Maroc

L’actif du bilan est composé de l’actif immobilisé et l’actif circulant. L’actif immobilisé et l’actif circulant comportent les principaux postes suivants :

Les immobilisations : les immobilisations comportent les immobilisations incorporelles, les immobilisations corporelles et les immobilisations financières. Les immobilisations incorporelles sont composées de l’ensemble des frais de recherche et développement, brevets, logiciels, licences, c’est-à-dire tout ce qui représente le capital immatériel de l’entreprise.

Les immobilisations corporelles quant à elles représentent l’ensemble des terrains, constructions, matériels, véhicules, équipements informatiques, c’est-à-dire l’ensemble des actifs physiques de l’entreprise.

Et enfin les immobilisations financières sont composées des actifs financiers possédés par l’entreprise. Ce sont les cautions, les dépôts, les créances rattachées à des participants, les autres titres immobilisés, les prêts, les autres participations, les participations et les autres immobilisations financières.

Les stocks : cette catégorie comporte les stocks de marchandise, les stocks de matières premières, les encours de production de bien et production de services, les produits intermédiaires et finis, les approvisionnements et les stocks de produits.

Les créances : les créances sont composées des créances clients et comptes rattachés, les autres créances, le capital souscrit appelé non verser, les valeurs mobilières de placement, les disponibilités, les charges constatées d’avance, les créances fiscales et les créances sociales qui sont dus à l’entreprise.

La trésorerie : la trésorerie quant à elle comprend les comptes bancaires, les valeurs mobilières de placement, les valeurs en caisse, les autres placements de trésorerie, les placements, les cautions détenues…

Il est important de noter que les stocks, les créances et la trésorerie font partie de l’actif circulant du bilan comptable marocain.

Le passif du bilan comptable au Maroc

Le passif du bilan est composé de tous les éléments du patrimoine ayant une valeur négative pour l’entreprise. Ces éléments concernent :

Les capitaux propres : les capitaux propres font partie de l’ensemble du capital, les primes d’émission, de fusion ou d’apport, les réserves légales, les reports à nouveau. Les capitaux propres comportent aussi les provisions réglementées, le résultat de l’exercice et les subventions d’investissement.

Les provisions : les provisions comprennent les provisions pour risques, les provisions pour charges, les provisions pour charge à repartir et les provisions pour impôts.

Les dettes : les dettes sont composées de l’ensemble des emprunts et des dettes financières, les avances et acomptes reçus sur commandes en cours, les dettes des fournisseurs et comptes rattachés, les dettes fiscales et sociales, les autres dettes, les emprunts obligataires convertibles, les emprunts auprès des établissements de crédit, les emprunts et dettes financières divers.

L’analyse du bilan comptable au Maroc

L’analyse du bilan comptable passe par une bonne lecture de celui-ci. Et la lecture du bilan comptable demande beaucoup d’attention, il faut être capable de comprendre les principaux postes.

Et lorsqu’une bonne lecture des postes a été faite, cela va engendrer une étude. Certaines questions seront l’objet de l’analyse à proprement dite. Ces questions porteront notamment sur de nombreux indicateurs financiers, le mode de financement, les créances, les capitaux propres, les dettes…Pour le mode de financement il sera question de savoir le mode de financement des investissements à long terme, les ressources financières à long terme et le montant du fonds de roulement. Ces questions porteront aussi sur les besoins en fonds de roulement, la trésorerie nette et les créances.

Concernant les créances il sera question de savoir si les créances à court terme permettent de couvrir les dettes à long terme. Au cas où les créances n’arrivent pas à couvrir les dettes, alors la préoccupation sera de savoir si l’entreprise est capable de financer la différence. Une bonne analyse du bilan comptable passe aussi par une bonne lecture des capitaux propres de l’entreprise. Et cette lecture doit faire ressortir certaines préoccupations à savoir la solidité des capitaux propres et leur évolution par rapport à l’exercice précède.

Il est aussi important de connaître les dettes financières de l’entreprise par rapport aux capitaux propres, et à quoi ces dettes ont-elles été allouées.

La compréhension du bilan comptable au Maroc

La compréhension du bilan comptable se fait par une bonne lecture et une bonne analyse de celui-ci. La compréhension est une réponse aux différents questionnements faits durant l’analyse. Raison pour laquelle une très bonne analyse doit être faite au préalable.

La compréhension du bilan comptable marocain est primordiale pour tout entrepreneur vivant au Maroc. En effet, une bonne gestion d’entreprise nécessite forcément la connaissance et la compréhension des données comptables et des différents ratios. Contrairement à ce que pensent certains entrepreneurs, la lecture du bilan comptable n’est pas seulement à la charge des comptables ou des professionnels du domaine. En tant qu’entrepreneur, vous devez avoir un bon suivi de toutes les activités financières de l’entreprise pour une bonne gestion et une meilleure croissance.