Acheteur(se) junior


Un acheteur junior a pour rôle dans une entreprise de la fournir en matières premières et en consommations intermédiaires nécessaires au bon déroulement de son activité. C’est à lui que revient la charge et la responsabilité de devoir la fournir en matériaux nécessaires à l’exercice de la production. Son rôle dans l’entreprise est par conséquent essentiel et stratégique. D’autant qu’il ne se contente pas d’acheter uniquement ce dont l’entreprise a besoin mais prend aussi la peine de chercher le meilleur fournisseur et de négocier les prix à l’achat.

L’acheteur junior bénéficie donc d’une très large marge de manœuvre et un considérable pouvoir de décision dans le cadre des achats de matières premières à effectuer pour le compte de son entreprise.

Missions principales

Loin de simplement s’en tenir à des achats fréquents pour lesquels il se contenterait de donner son aval, l’acheteur junior est responsable de bien plus de missions que ne le laisse à supposer son titre car il se doit aussi de :

  • Vérifier l’état des stocks de matières première afin de décider de la meilleure date de réapprovisionnement.
  • Effectuer les appels d’offre pour solliciter l’achat d’une matière première spécifique.
  • Évaluer la qualité du produit commandé.
  • Déterminer et choisir les fournisseurs les plus à même de fournir les commandes exigées.
  • Négocier les prix des contrats.
  • Surveiller le juste accomplissement des contrats.

Compétences

Poste de gestion et de transaction par excellence, l’acheteur junior, afin d’être parfaitement efficace dans les tâches qui lui sont confiées, doit effectivement posséder des compétences propres à la négociation. Cela passe par les capacités professionnelles suivantes :

  • Savoir prospecter les différents fournisseurs.
  • Connaître les techniques de négociation appropriées à chaque situation donnée.
  • Être prudent quant aux offres et savoir comment évaluer ces dernières.
  • Connaître parfaitement les caractéristiques des produits achetés auprès du fournisseur pour mieux en évaluer la qualité.
  • Maîtriser les langues étrangères et notamment l’anglais pour pouvoir accéder à une plus grande liste de fournisseurs éventuels.

Il existe des formations professionnalisantes particulièrement adaptées au métier d’acheteur junior comme par exemple la licence professionnelle en achats et approvisionnement qui vous permettra d’acquérir en parallèle un savoir théorique et pratique. Toutefois, les Bac +5 sont privilégiés. Notamment les masters spécialisés dans le commerce et l’achat.

Qualités personnelles

Au-delà des compétences strictes, un acheteur junior doit aussi bénéficier de qualités propres à son travail. Soit des qualités personnelles se rapportant le plus souvent à la négociation mais aussi à la gestion. Cela passe notamment par les aptitudes suivantes :

  • Avoir le sens du contact pour être agréable aux fournisseurs.
  • Savoir s’adapter à ses interlocuteurs.
  • S’avérer méthodique dans la gestion des stocks et savoir anticiper les besoins de l’entreprise.
  • Avoir le sens de l’initiative et être autonome dans ses décisions.
  • Avoir confiance en soi.

Salaire

Un acheteur junior débutant peut, selon l’entreprise auprès de laquelle il travaille, escompter un salaire de base de 6000 dhs. Dans les grandes entreprises, l’acheteur junior peut, dans le cadre de son évolution de carrière, considérer le poste de responsable ou directeur des achats, n’ayant alors plus seulement à charge les matières premières et consommations intermédiaires mais l’ensemble des achats.